Un petit bout de mon histoire

Je m’appelle Saralynn et j’ai 37 ans. Je suis mariée à Benjamin et ensemble nous avons 4 merveilleux enfants. 

 

Passionnée depuis l’enfance par la musique, j’ai suivi des cours de théorie musicale dans une académie et quelques cours de piano avec un professeur particulier. Je me suis très vite lassée de devoir reproduire la musique composée par d’autres (avec le recul, je réalise qu'il y avait un peu de prétention là-dedans!). Ce que je voulais, du haut de mes 9 ans, c’était créer! J’adorais ajouter quelques notes aux partitions qui m’étaient imposées. Malheureusement, ce n’était pas trop au goût de mon professeur de piano. « Reproduis ce qui est écrit, rien d’autre! ». 

Cette philosophie m’a dérangée, et j'ai assez vite cessé les leçons de piano.

Nous avions un piano à la maison. Ma maman jouait des oeuvres classiques, et ce que j’adorais, c’était l’écouter, retenir ce qu’elle jouait, puis essayer de reproduire ce que j’avais entendu…

C’est de cette façon que mon oreille musicale s’est petit à petit affûtée.

 

Quelques années plus tard (je devais avoir 13 ans) j’ai rencontré un garçon de mon âge qui m’a impressionné par sa manière de jouer au piano. Nous fréquentions la même communauté protestante. La musique, chez les protestants, occupe une place fondamentale (ils ont même créé un style musical hyper célèbre: le Gospel). J’observais ce garçon jouer au piano, et j’ai eu un déclic: c’est de cette manière que je voulais jouer!

 

Il ne suivait pas de partition. Il improvisait. Il avait certes compris quelques notions de théorie musicale (les accords, les arpèges, etc), mais il arrivait à accompagner les chants que nous chantions sans être dépendant d’une partition. 

 

C’était décidé: je jouerais comme lui. 

Passionnée que j’étais, je n’ai pas tardé à créer mes propres mélodies et à être capable d’accompagner des chansons. 

 

À 16 ans, avec mon premier salaire (j’avais travaillé durant un mois en tant qu’étudiante durant les vacances d’été), je me suis acheté… un synthétiseur (piano numérique)! Je pouvais donc m’isoler et jouer dans ma chambre et ne plus « déranger » toute la famille lorsque j’avais envie de pianoter.

 

C’est à peu près à ce moment que j’ai commencé à accompagner les chants à l’église. 

20 ans plus tard, je le fais encore ! La musique, pour moi, est un moyen de me connecter au Divin. 

 

À 21 ans, je me suis mariée avec Benjamin. Nous nous sommes rencontrés au Niger, où j’avais séjourné durant un an. 

Puis sont arrivés, l’un après l’autre, chacun de nos enfants: Shana, Nathan, Emmanuelle et Tim. 

 

Entre-temps, j’ai obtenu un diplôme en théologie (en 2006) et j’ai commencé à donner des cours de religion protestante dans des écoles belges. Quelques années plus tard (en 2012), j’obtenais le diplôme de professeur d’éducation musicale.

À l’heure actuelle, j’enseigne la musique dans une école secondaire en Belgique.